28 juin 2006

dieu_homme2

Ce banc m’attend. Les autres jours je passe sans le voir mais là il ne se laisse pas ignorer. Je cède à sa force d’attraction Autant pour mon programme soigneusement minuté de réintégration automatique au domicile familial ! J’irais me ranger un peu plus tard, mon petit Mai 68 à moi…mais c’est pas la même époque, inutile de s’y tromper.

Un étrange bonhomme me rejoint et fait intrusion dans mon petit cercle de liberté tout neuf. C’est pas vrai ça, c’est pas possible de faire un peu de nombrilisme tranquille ? Il m’interpelle bien-sûr mais on est sur un lieu public et je n’ai pas de pancarte « Do not Disturb » dans mon sac, jusque là imbattable dans la catégorie bric à brac. J’aurais pu la fixer sur mon banc,. Il y a d’autres façons moins élégantes de marquer son territoire après tout. Post-it mental : suggérer à la mairie de grâver des profils . J’irais m’asseoir sur le « banc des sauvages » et je laisserais « le banc des pipelettes », « le banc des frimeurs » ou «  le banc des amoureux » aux intrépides…

C’est bien de rêver, mais j’ai un problème plus concret en face de moi, un fou non barbu qui se prend pour Dieu. Gentiment, je lui dis que tout va bien pour moi et qu’il peut aller s’occuper d’autres problèmes plus urgents comme la faim dans le monde ou la guerre. Ma superbe stratégie tombe à l’eau. Mon petit Dieu a une crise de foi, il cherche quelqu’un à qui se confier, il ne croit plus en lui ! J’en reste comme deux quignons de pain. Il ne supporte plus de rester au Paradis, il y a trop de bons sentiments là-haut et en abuser apparemment ça craint. Je ne sais pas comment soigner les gueules de foi moi. Je lui propose de passer des vacances ici bas. En plus Terre France est une bonne compagnie aérienne , il pourra se faire un petit voyage autour du soleil histoire de se refaire une santé…ou plutôt une sainteté…

Posté par Y_Woman à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ce banc m’attend. Les autres jours je passe sans

Nouveau commentaire