05 juillet 2006

casper

4 heures du mat, quelqu’un frappe à la porte. Qui ose à cette heure ? il vaut mieux avoir un alibi solide comme la fin du monde avec zombies et tout le tintouin. Je redresse mon édifice en position debout, heureusement je n’ai pas beaucoup d’étages. En trainant les pieds je marche contre le temps et vais ouvrir la porte sur ma surprise nocturne. Mais c’est bien une zombie qui se tient sur mon pallier ! Les barrages ont sauté et tous ses traits coulent vers le bas dans un torrent de larmes. D’accord c’est bien la fin du monde. Mes reproches rebroussent prudemment chemin et vont se cacher dans un repli de ma gorge.

Je n’ai même pas de mouchoir, je lui tends du papier toilette, bien joué Silène, elle va se sentir mieux comme ça ! Entre deux sanglots et hoquets, je reconstitue l’historique dramaturgique. Il s’agit bien d’une invasion barbare mais c’est son cœur qui a été croqué et pas la cervelle. Dans des temps anciens, il y avait des pirates. Ils partaient à l’abordage des bateaux et ils emportaient la jolie fille de riche qui se trouvait toujours dedans (la blonde de l’époque peut-être ?). Et bien au 21è siècle c’est toujours pareil mais sans bateau, ça simplifie la logistique. Ils abordent la fille, incognito et sans drapeau, lui mettent le grappin dessus, pillent son cœur et remportent un bout de son âme en trophée.

Anita veut que je la délivre. Au temps des corsaires, j’aurais pris une frégate avec un grand éperon que j’aurais rajouté devant genre requin scie. Après avoir embroché celui du pirate, j’aurais sauvé la fille de la noyade sans même sortir l’épée du fourreau. Aujourd’hui c’est plus compliqué.Bien sûr, je pourrais jouer les pirates moi aussi et piloter les rêves de son séducteur toutes les nuits, pour y faire apparaître Anita au mieux de sa forme. Il penserait alors qu’il est amoureux, reviendrait dare-dare après d’elle qui divinement, lui pardonnerait… Mais heureusement j’ai un peu de bouteille et je sais que parfois, pour certaines histoires, les fins qui paraissent tristes sont en réalité les meilleures. Comme Anita, elle, n’a pas encore de bouteille ça va être dur pour moi de mettre un bouchon sur ses espérances…

Posté par Y_Woman à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 4 heures du mat, quelqu’un frappe à la porte. Qui

Nouveau commentaire